La IIIe Hivernale à Autrans

Après plusieurs mois de préparation, l’événement de l’hiver, la IIIe hivernale 2 CV en Dauphiné a eu lieu. Le samedi 13 janvier 2007 à 8 h 00, à l’office du tourisme de Sassenage, Patrick, président du 2 CV club dauphinois, Liliane, Jan, Philippe et Claude ont accueilli les inscrits et les retardataires. Avant ou après le pointage, chacun a eu droit à une collation et a dû laisser libre cours à son imagination sur une toile pour réaliser l’œuvre de l’hivernale.

Le trajet jusqu’à Autrans était laissé libre, beaucoup de deuchistes ayant toutefois préféré de faire la route en convoi. Chaque équipage était reconnaissable par le rondin, accroché au rétroviseur intérieur.

Les 2 CV alignées sur le parking d’Autrans, les participants à
l’hivernale se sont dirigés vers la salle des fêtes de la station. Laurent et Yannick, chargés de l’animation, leur ont remis le bandeau d’identification et le règlement des jeux de l’après midi. À 11 heures, un premier groupe d’une vingtaine de personnes s’est dirigé vers l’office de tourisme retrouver Sandrine pour une visite guidée d’Autrans. La visite a été très intéressante et a permis à chacun de se sentir à l’aise dans le bourg de montagne.

À midi, tous les participants étaient réunis dans la salle des fêtes pour se restaurer, lors d’un pique-nique frugal. L’ambiance était toutefois assez studieuse, le quizz ayant mobilisé beaucoup d’énergie intellectuelle. Pour être en forme, le café et les gâteaux préparés par les membres du 2 CV club ont ravi les deuchistes impatients de retourner se faire bronzer sous le soleil radieux.

À 14 heures, ceux qui n’avaient pas pu bénéficier de la visite guidée du matin ont pu, à leur tour, découvrir le charme caché du village. D’autres ont préféré bichonner leur voiture, pour le plus grand plaisir des visiteurs en manque de neige. La neige… Son absence n’a pas permis les descentes en luges, mais les lunettes de soleil étaient nécessaires pour ne pas brûler les yeux.

15 h 15 : le convoi des vingt-neuf 2 CV s’est mis en mouvement, sillonnant le village en respectant le plan de circulation. Les bruits caractéristiques des bi-cylindres et de certains avertisseurs sonores poussifs n’ont pas laissé insensibles les piétons qui ont, un jour, été à bord d’une 2 CV, ou qui rêvent d’y être. Deux tours du village ont été nécessaires pour atteindre l’Escandille, la structure d’accueil partenaire de l’événement. Les responsables de l’animation, aidés de Samuel, Frédéric et Stéphane ont pris en charge mes participants en les invitant à s’organiser en équipes pour les jeux qu’ils avaient préparés : course poursuite autour d’un cercle, délimité par des petits poteaux, avec aux pieds soit des raquettes de neige soit avec des bi-skis (paire de ski de fond avec des fixations pour deux personnes) et lancer de  » boules de neige  » en mousse sur des quilles montées de 2 CV peintes. Les rares deuchistes ayant préféré le ski-bar n’ont pas manqué d’encourager les vaillants sportifs joueurs. Après l’effort physique, les clés des chambres ont été remises. Chacun a pu s’installer dans une des chambres allouées, discuter au bar ou au salon de la résidence, profiter de la piscine (32 deuchistes y sont allés) ou de la salle de musculation (8 courageux pour se préparer à la soirée dansante), tout en pensant à ce quizz difficile qu’il fallait remettre aux organisateurs. Ce questionnaire sollicitaient les connaissances sur les 2 CV, les informations recueillies lors de la visite d’Autrans et l’analyse comparée de deux photographies d’un même sujet, incluant onze différences.

Le respect des horaires a été admirable, surtout au moment de l’apéritif, offert par l’Escandille. À la fin du repas, les animateurs des jeux de l’après midi ont annoncé l’équipe gagnante pour les épreuves sportives et remis à chacun des participants un lot de consolation, avant la distribution des lots de la tombola. Le discours du président était attendu, et son contenu a fait prendre conscience que beaucoup de choses restaient à faire dans le monde deuchiste. Pour saluer la fin de ses trois mandats en tant que président du 2 CV club dauphinois, l’œuvre de l’hivernale peinte le matin dans les locaux de l’office de tourisme de Sassenage lui a été remise (quelle émotion !!!).

Malgré la soirée dansante au cours de laquelle beaucoup d’énergie a été libérée, le groupe s’est retrouvé en pleine forme au petit-déjeuner, prêt à profiter de la journée, plutôt nuageuse. Chacun a pu s’organiser pour accéder à de la piscine et à la sauna, visiter d’Autrans ou de Villard de Lans, découvrir le tremplin olympique d’Autrans. Le déjeuner de spécialités provinciales a rassemblé 70 deuchistes, dont dix du 2 CV club dauphinois en balade ce jour-là avec le reste du groupe. En fin de repas, Laurent et Yannick ont remis les quizz aux participants, avec la correction. Patrick JULLIEN, Dauphinois inscrit au BBDDeuch’, a encore une fois été le grand vainqueur de l’épreuve.

Le temps de charger les 2 CV, la balade en convoi de 32 voitures est partir sous les objectifs des appareils de photographies, pour découvrir le parcours élaboré par Jan, le coordinateur des sorties en Dauphiné. Les petites routes menant à Bois Barbu, au centre de Villard de Lans, Lans en Vercors ont éveillé les regards attendris des promeneurs, tout en créant un événement majeur sur le plateau du Parc naturel régional du Vercors. Pour ne pas se quitter brusquement, la coopérative Vercors Lait a permis d’offrir un chocolat chaud à tous les participants, avec dégustation de fromages.


Un grand merci est à adresser aux organisateurs, aux structures qui nous ont aidé au succès de cette manifestation, aux sponsors, et, surtout, aux 72 deuchistes (au total, pour 34 voitures) qui ont pris part à cette IIIe Hivernale 2 CV en Dauphiné. Rendez-vous en janvier 2009 ?

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.